Mes lectures obligatoires (2/3)

C'est reparti pour les lectures imposées par lesquelles j'ai du passer pendant les vacances !

https://unsplash.com/@impatrickt


L'Assomoir d'Emile Zola

Gervaise, jeune femme travailleuse, connaît une vie mouvementée semée de déceptions amoureuses comme avec son amant Lantier et son mari Coupeau. Le succès de sa blanchisserie l'amène à la paresse et signe sa lente descente dans la misère.

Ce roman réaliste est l'un des meilleurs représentants de la théorie du "déterminisme" de Zola. Gervaise a reçu par hérédité le vice de l'ivrognerie, qui s'installe progressivement au fur et à mesure que ses espoirs succombent. L'étau fatal se resserre autour de son personnage tandis qu'elle tombe dans la gourmandise, la paresse, l'adultère, la pauvreté, la famine et enfin, la mort. Zola montre comment les meilleures personnes peuvent se transformer dans la société, notamment dans le monde prolétaire.



http://fr.feedbooks.com/book/200/gargantua
Gargantua de François Rabelais

Gargantua est un prince, géant, qui suit une bonne éducation à Paris avant de revenir combattre pour son père, Grandgousier, attaqué par son voisin Picrochole. Il fait ensuite construire l'abbaye de Thélème.

Rabelais était un humaniste qui dévoile dans ce texte sa vision d'un bon roi. Son éducation est diversifiée et dans le respect du corps et de l'esprit, en opposition à la scolastique. Sa stratégie militaire est sage et réfléchie, et toujours dans l'optique de valoriser la paix avant la guerre. Enfin, le roi et bon et juste. Il y a aussi la notion de libre arbitre, surtout au niveau de la religion, qui se veut plus simple et plus individuelle.



Le maître de Garmond d'Anne Cuneo

A l'ère des guerres de religion, la France est au bord de la rupture. Les imprimeurs, qui veulent pour la plupart que la lecture de la Bible soit accessible à tous, sont surveillés de près par les théologiens de la Sorbonne. Antoine Augureau, maître et beau-père de Claude Garamond est accusé d'hérésie et pendu. Son apprenti bouleversé raconte sa vie avec son maître à travers ses mémoires.

Ce roman est très intéressant de par sa véracité historique dans le contexte de l'époque, même si l'histoire garde des parts de fiction. Les humanistes propageaient leurs idées dans toute l'Europe grâce à l'invention de l'imprimerie, principalement sur une possible réforme de l’Église. C'est ainsi que Luther a émis sa doctrine protestante et a reçu autant de succès, fait marquant du début des tensions dans tout le pays. On retrouve beaucoup d'écrivains célèbres comme Érasme, François Villon et Clément Marot.

Les Fleurs du Mal de Charles Baudelaire

Recueil de poésie publié quelques mois après le scandale de Madame Bovary, alors que Naopélon III renforce la censure, Charles Baudelaire est condamné à supprimer six de ses poèmes jugés trop provocateurs. Il sera réhabilité à titre posthume.

[Je n'ai lu que la partie Speen et Idéal donc je ne traiterai que des poèmes qu'elle contient... ^^'] 
Charles Baudelaire, "poète maudit", a écrit sur beaucoup de thèmes comme la mort, la nostalgie, la tristesse, l'amour, le temps, la beauté... Allant du memento mori au macabre, il cherche à trouver les limites de la vérité et du manichéisme. Mal et Bien, Laid et Beau, il oppose les notions et les mélange pour trouver de la beauté dans le mauvais et la mort, ses délicates fleurs du mal.



http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Denoel-Graphic/Gemma-BoveryGemma Bovery de Posy Simmonds

Une réadaptation moderne du livre Madame Bovary de Flaubert : une jeune anglaise s'installe avec Charlie Bovery en Normandie. La vie, aux premiers abords exotique lui devient vite insupportable de monotonie. Suivant le même chemin que l'héroïne du roman, elle commet l'adultère et connaît une fin tragique... à quelques différences près.

Le format bande dessinée achève définitivement de moderniser l'histoire. Beaucoup de choses diffèrent de l'original, mais le tracé des aventures de Gemma est comme prédéfini par le destin... et les superstitions. Le personnage est une rêveuse qui essaye de se distraire de sa vie ennuyante, loin de celle escomptée, au risque de crouler sous les dettes et les factures.



https://needtoreadblog.wordpress.com/2013/07/14/antigone-a-parallel-to-the-french-resistance/Antigone de Jean Anouilh

Les deux frères d'Antigone, Étéocle et Polynice s’étant entre-tués, le nouveau roi Créon donne des obsèques au premier, le "bon", et interdit à quiconque d'enterrer le second, "le mauvais", sous peine de mort. Antigone désobéit et refuse d'être sauvée quand elle en a l'occasion.

Cette pièce de théâtre revisite le mythe de Sophocle, mais dans un contexte particulier : la seconde guerre mondiale. Sous l'occupation nazie, Jean Anouilh utilise la légende d'Antigone pour défendre ses idées, telle la jeune femme qui souhaite vivre comme elle l'entend, sans que personne ne décide pour elle. Elle préfère mourir héroïquement que vivre lâchement dans l'ombre, sans avoir rien fait. Ainsi, il y a un certain parallèle avec la Résistance française.



Mon prochain article de cette série portera sur mes ressentis à propose de tous ces livres. Ne vous inquiétez pas, j'ai encore une belle brochette de lectures à faire pour l'école ! xD
J'espère que cet article vous a plu ! A+

You May Also Like

1 commentaires

  1. J'ai détesté Gargantua mais j'ai beaucoup aimé Antigone et Les fleurs du mal! Je n'ai pas lu les autres par contre ;)

    RépondreSupprimer

N'hésite pas à commenter, je réponds à tout ! ^^